Interview des Cheeky Parade au Moshi Moshi Nippon Festival in Paris

Le 3 octobre dernier, Rakuen-Music a pu effectuer sa première interview en face-à-face au Trianon dans le cadre du festival Moshi Moshi Nippon. Et c’est donc le groupe d’Idols Cheeky Parade qui s’est prêté au jeu des questions-réponses, la veille de leur showcase.

Rakuen-Music : Bonjour ! Pouvez-vous présenter votre groupe et expliquer l’origine du nom « Cheeky Parade » ?

Cheeky Parade : Bonjour ! Nous sommes les Cheeky Parade ! Cheeky signifie en anglais « insolent » et donc Cheeky Parade signifie « les filles insolentes qui se produisent en spectacle pour divertir les gens ». Quant à l’origine du nom, c’est parce que nous souhaitions être un groupe dynamique plutôt que « kawaii ». D’ailleurs, comme vous le verrez lors de notre showcase, nous sommes plutôt sportives, athlétiques.

Rakuen-Music : Il s’agit de votre première représentation en France et il me semble qu’hier, vous avez été plutôt bien accueillies par vos fans français à l’aéroport.

SHIMAZAKI Rino : Quand nous avons atterri à l’aéroport, nos fans français qui attendaient notre venue depuis longtemps nous ont souhaitées la bienvenue avec des affiches « Yôkoso Furansu e ». Cela nous a fait tellement plaisir d’autant plus que nous souhaitions venir ici.

CP07

Rakuen-Music : J’ai remarqué que vous communiquez beaucoup et êtes plutôt proches de vos fans à l’international via les réseaux sociaux. Est-ce que c’est quelque chose qui vous tient à cœur ?

SUZUKI Mariya : Nous avons un compte Twitter et nous voyons que les fans du monde entier répondent à nos messages. Nous en sommes très heureuses.

Rakuen-Music : Y-a-t-il des plats français que vous souhaitez manger ou des lieux touristiques que vous souhaitez visiter ?

MIZOROGI Seran : J’adore le pain et j’ai toujours eu cette image que le pain français est très délicieux et donc, je souhaite en manger beaucoup. Par exemple, ce matin, j’ai goûté de la baguette mais j’en n’ai mangé qu’un peu car je souhaite goûter diverses variétés de pain pendant ce séjour. Du coup, je souhaite déguster au minimum 3 sortes de pain par jour.

SHIMAZAKI Rino : Cela fait longtemps que je souhaite venir en France. Parmi les grands monuments parisiens, j’aimerais bien visiter le Musée du Louvre et y voir la Joconde ou la statue de Niké (la Victoire de Samothrace).

Rakuen-Music : Vous avez déjà effectué des représentations à l’étranger, à New York ou à Hong-Kong. D’habitude, les artistes japonais affirment qu’il y a des différences entre le public japonais et le public international. Avez-vous senti cette différence ?

SUZUKI Yuriya : À New York, nous avions remarqué que les fans réagissaient différemment. Ils s’exprimaient plutôt avec leur main ou avec leur corps, sans doute car nous avons une culture et une langue différentes. C’était plutôt amusant !

Rakuen-Music : En juillet dernier, est sorti le single M.O.N.ST@R/Colorful Starlight. Pouvez-vous nous en dire plus sur ces deux titres ?

NAGAI Hina Dans M.O.N.ST@R, nous évoquons notre objectif depuis la formation des Cheeky Parade, celui de devenir n°1. Colorful Starlight est une chanson qui se démarque de ce que nous faisons habituellement, plutôt kawaii et pop. Dans le clip, nous portons un costume très coloré et des éventails inspirés des années 80 pendant l’époque du miracle économique japonais.

SUZUKI Yuriya : M.O.N.ST@R est l’acronyme de « Manifest Of N°1 ST@R » car nous souhaitons devenir le groupe d’Idols n°1 du Japon.

Rakuen-Music :  En France, beaucoup de groupes d’Idols se sont produits comme les Morning Musume., les °C-ute, les Dempagumi.inc.  Selon vous, qu’est-ce qui vous démarque de ces autres groupes ?

KODAKARI Momoka : Nous ne sommes pas un groupe ordinaire. Nous sommes plutôt agressives sur scène. Nous essayons d’adapter nos chansons au public international pour qu’il puisse se dire « Ah ! C’est plutôt une bonne musique ! ».

Rakuen-Music : Quels sont vos objectifs pour la suite de votre carrière ?

WATANABE Asami : Notre plus grand but est d’être connu sur le plan international. Je souhaite aller visiter différents pays, rencontrer beaucoup de gens. Mais j’aimerais aussi que nous nous produisions au Tôkyô Dome.

Rakuen-Music : Vous vous produirez demain sur la scène du Trianon. À quoi le public français devra s’attendre ?

SUZUKI Mariya : C’est la première fois que nous venons à Paris. Nous ne savons pas comment les fans français vont réagir mais j’espère que nous allons donner un excellent concert et que le public saura répondre présent.

Rakuen-Music : Après ce concert, quels sont vos projets à venir ?

SEKINE Yuuna : Nous allons retourner au Japon pour donner une série de concerts à partir du mois prochain. Nous allons essayer de faire des chansons qui puissent plaire au public international.

Rakuen-Music : Nous arrivons au terme de cette interview. Avez-vous un dernier message à transmettre aux lecteurs de Rakuen-Music ?

SUZUKI Yuriya : C’est notre première venue en France. Nous étions vraiment émues par l’accueil que nous ont réservées les fans français à l’aéroport. J’aimerais bien revenir en France pour les revoir.

Rakuen-Music : Merci beaucoup et bon courage pour votre concert !

Un grand merci au management d’avex et aux organisateurs du festival Moshi Moshi Nippon pour l’accueil et la bonne tenue de cette interview !

CP05

© avex

Publié le Catégories InterviewÉtiquettes , ,
Publié le Catégories InterviewÉtiquettes , ,

Laisser un commentaire