Image de couverture des articles sur le J-Top de Nolife

[FAQ] Le J-Top de Nolife : pourquoi y voter ?

Chez Rakuen Music, nous ne nous en cachons pas : nous sommes très fans de la chaîne de télévision Nolife. Par ailleurs, tous les rédacteurs du site se sont rencontrés sur le forum de la dite chaîne.

Alors, comprenez bien que lorsque l’une des émissions les plus emblématiques de la chaîne, à savoir le J-Top, censée rassembler un maximum de fans de musique populaire japonaise, est de plus en plus boudée (en témoigne le nombre de votants) alors que certains médias J-Music que nous ne citerons pas attirent un nombre conséquent d’amateurs de J-Music, nous nous sentons bien obligés de donner un coup de pouce à une émission qui, de par son existence, a pu permettre la venue de certains artistes J-Music. Nous pourrons citer comme exemples : les artistes du Hello! Project/d’UP-FRONT (Morning Musume., Buono !, °C-ute, KIKKAWA You), UPLIFT SPICE, moumoon, Kao=s et dans une moindre mesure, ONE OK ROCK (sachez que ce groupe rencontre une popularité sur la chaîne depuis 2007), Perfume et bien sûr, d’autres artistes.

Insistons toutefois sur un point : nous ne travaillons pas pour Nolife, nous ne sommes d’ailleurs pas partenaire de la chaîne.
En revanche, nous sommes très fans de J-Music et il nous semble tout à fait normal en tant que passionnés avant tout, de soutenir un média en lequel nous fondons de grands espoirs, qui promeut la culture musicale japonaise et qui peut apporter beaucoup à la tenue d’évènements liés au monde de la J-Music.
Bien sûr, tout ce que nous dirons (bon, c’est moi qui ai rédigé l’article mais l’ensemble de la rédaction partage ce point de vue) n’engagera que NOUS ET SEULEMENT NOUS mais nous espérons qu’à la lecture de cet article, vous serez (super) motivés à voter pour le J-Top, à montrer votre amour pour vos artistes favoris et à faire bouger la J-Music en France.

Qu’est-ce que Nolife ?

Nolife est une chaîne de télévision indépendante diffusée gratuitement en France, sur le câble et l’ADSL. Elle est conventionnée au CSA (Conseil Supérieur de l’Audiovisuel) comme étant une chaîne musicale (ce qui, rappelons-le, est un choix afin de pouvoir diffuser autant que possible de la J-Music) et à ce titre, se doit de consacrer 50% de ses programmes à diffuser de la musique sur l’année.
Bien entendu, la chaîne propose d’autres thématiques qui sont les jeux vidéos, la culture pop nippone, la BD, la littérature SF/Fantasy, Internet, etc. Des thématiques qui sont bien trop peu traitées à la télévision.
Nolife, c’est aussi une façon de présenter atypique, moins «corporate» , plus humaine, dirons-nous. Cela rebutera peut-être certaines personnes plutôt habituées à la télévision traditionnelle mais à notre sens, c’est ce à quoi devrait ressembler le media TV.

Il est nécessaire de rappeler qu’en tant que chaîne musicale française, Nolife doit suivre la réglementation de diffusion télévisuelle française imposée par le CSA et est de ce fait dans l’obligation de consacrer 60% du temps de sa programmation musicale à la musique française, et 40% au reste, en l’occurrence ici à la musique japonaise.
Concernant la musique française, la chaîne a choisi de se démarquer en proposant des artistes indépendants.

Où puis-je voir Nolife ?

Nolife est disponible dans la majorité des bouquets ADSL : Freebox (canal 123), Livebox d’Orange (canal 130), Bbox (canal 221), SFR Neufbox (canal 176), Alicebox (canal 123), Virginbox (canal 74) et depuis quelques jours, sur Numéricable (canal 219).
Elle n’est malheureusement pas disponible sur le satellite et la TNT.

 

En matière de J-Music, que diffuse Nolife ?

Nolife vient d’atteindre le cap des 3000 clips dans leur base de données. De ce fait, beaucoup de styles sont présents : J-Rock, J-Pop, Visual Kei, Metal, Idols, Jazz, Hip-Hop/Rap, Electro, etc. Tous les grands genres musicaux y sont donc présents (certains en grande quantité) mais vous n’y trouverez pas tous les artistes du Japon. Cela dépend de beaucoup de paramètres qui seront détaillés par la suite.

 

Comment Nolife obtient les clips ?

Première chose à savoir : tous les clips diffusés sur Nolife ont été obtenus légalement et gratuitement.
Aux débuts de la chaîne, seule une soixantaine de clips étaient diffusés, obtenus pour la plupart grâce aux labels français/européens qui éditaient de la J-Music : Wasabi Records, J-Music Distribution, Soundlicious, Gan-Shin, etc.
Le staff de la chaîne est bien sûr allé se fournir à la source, c’est-à-dire chez les labels japonais, mais malheureusement ils ont dû essuyer plusieurs refus de leur part : en effet, les maisons de disque nippones ne voyaient aucun intérêt d’ordre commercial à fournir des clips à une chaîne de télé d’un pays lointain (rappelons que le Japon est le second marché musical alors qu’il n’a aucun poids au niveau international et que les labels japonais aiment beaucoup contrôler les œuvres de leurs artistes) et plus un artiste rencontre du succès au Japon, plus il est difficile d’obtenir les droits de diffusion d’un de ses clips. Ce qui n’a pas empêché l’équipe de Nolife de persévérer : ainsi en 2008, I.V. de X-JAPAN, SEVENTH HEAVEN de L’Arc~en~Ciel (suite à leur premier concert en France) ou encore Koi no Dance Site des Morning Musume. faisaient leur apparition à l’antenne.

C’est en effet, à ce moment-là que le Hello! Project a fourni pas moins de 150 clips à la chaîne. Il faut se rendre compte de ce que cela représente : il s’agit de la première agence japonaise à fournir autant de clips à une chaîne française, et donc à leur faire confiance.
Bien sûr, cela coïncide avec la perte de vitesse des Idols de l’agence au Japon (et donc leur envie de considérer d’autres horizons) mais les Morning Musume. ont longtemps été un phénomène musical de la fin des années 1990 et durant une bonne partie des années 2000. Que l’on soit fan ou non, l’obtention de clips d’une telle institution musicale reste une grande victoire pour une telle petite chaîne. Compte tenu du succès rencontré par les Idols du H!P, la chaîne reçoit encore régulièrement les nouveaux clips de ces artistes et leur consacre même une émission, en partenariat avec le Hello! Project : Ami Ami Idol Hello! France (diffusée tous les samedis à 21h00).

Depuis septembre 2009, Nolife diffuse également entre autre l’émission Japan in Motion, produite par la chaîne de télévision japonaise TSS et qui est devenue à partir de sa deuxième saison une émission produite par les Japonais, au Japon, pour une diffusion internationale, à savoir au Japon, en Chine et bien sûr, en France. Grâce à sa rubrique musicale consacrée au Top 10 hebdomadaire des albums les plus vendus dans la célèbre chaîne de magasins Tower Records, elle a permis à Nolife d’obtenir de nouveaux clips en rotation, comme ceux de Perfume, Acid Black Cherry, Every Little Thing, Straightener, Love Psychedelico, HAMASAKI Ayumi, KÔDA Kumi, EXILE mais aussi Sakanaction, the eastern youth, NIKIIE, Fear, and Loathing in Las Vegas, etc.
On ne peut pas faire plus varié.

Grâce à sa première participation au Tokyo International Music Market (séminaire sur le développement de la J-Music à l’étranger) en octobre 2010, la chaîne Nolife a réussi à tisser des liens avec le label SONY, ce qui a permis d’obtenir la diffusion de nouveaux artistes, tels que YUI, Kalafina, Stereo Pony, NICO Touches the Walls, Porno Graffitti, SID ou encore NAKASHIMA Mika (et bien d’autres). Bref, une bonne partie des artistes du label. Il faut comprendre que chaque participation à ce séminaire apporte son lot de nouveaux clips. Par exemple, depuis octobre/novembre 2012, avex trax envoie un ou plusieurs clips de certains de ses artistes : moumoon (qui connaît maintenant un grand succès au J-Top), Acid Black Cherry, girl next door, etc.

Lorsque des artistes se produisent en France, il arrive fréquemment que Nolife reçoive des clips mais ce n’est pas systématique. On pourra par exemple citer le cas NEGA : le groupe de Visual Kei a joué à Paris en septembre 2011 mais aucun de leurs clips n’a été diffusé sur Nolife, la chaîne n’ayant pas obtenu l’aval du staff de management quant à la diffusion de leurs clips en France.
Il faut aussi comprendre que même si certains artistes expriment un besoin de s’exporter au-delà de l’archipel, ce n’est pas le cas de leur manager ou de leur label qui les « bloque ». Certaines agences comme la Johnny’s Jimushô n’en ont cure de l’international, d’où leur regrettable absence dans la programmation musicale actuelle.

Enfin, si un artiste rencontre un certain succès au J-Top (lire plus bas), il y a des chances que d’autres clips de l’artiste en question rentrent en rotation sur la chaîne. Et même pourquoi pas des chances de concert en France…

La démarche de Nolife est donc d’instaurer une relation de confiance entre elle et les labels japonais en répondant favorablement aux demandes de ces derniers (en leur demandant des droits de diffusion pour les clips). Elle joue ainsi la carte de la transparence. Une démarche qui porte ses fruits, ce qui sera détaillé plus bas dans l’article lorsque le J-Top sera évoqué.

 

Lorsqu’un artiste est diffusé sur Nolife, est-t-il possible que tous les clips de ce dernier y soient également diffusés ?

Eh bien, pas forcément. Il faut déjà comprendre que les labels japonais ont tendance à préférer donner les dernières nouveautés de leurs artistes. Par ailleurs, ces derniers peuvent ne donner que quelques clips afin de promouvoir un futur concert prévu en France.
Exemple avec les AKB48 ; à l’occasion de leur venue à Japan Expo 2009, Nolife avait obtenu l’intégralité des droits de diffusion de leurs clips jusqu’à Namida Surprise -qui était leur dernier clip à l’époque- mais depuis et malgré une fanbase plutôt conséquente et grandissante d’année en année, aucun nouveau clip n’a été fourni à la chaîne.

Mais certains artistes (et pas des moindres) ont toute leur «clipographie» présente sur la chaîne (en dehors des Idols du Hello! Project) : ONE OK ROCK, L’Arc~en~Ciel, ASIAN KUNG-FU GENERATION, moumoon, girl next door, Puffy Ami Yumi, T.M. Revolution, abingdon boys school, UPLIFT SPICE, …

Au final, tout dépend du bon vouloir des labels ainsi que des ayant-droits japonais, et Nolife doit jongler avec ça.

 

Je ne suis fan que d’un style en particulier, je pourrais savoir quand la plage musicale en question sera diffusée ?

Étant donné le nombre de clips que possède la chaîne, il a fallu créer des plages musicales : un créneau d’une demi-heure ou d’une heure consacrée à un registre musical. Ces plages musicales sont les suivantes : J-Rock (dans lequel vous pouvez aussi trouver des clips de Metal), Visual Kei, J-Pop, Pop-Rock, Black Music (Jazz, Rap, R’n’B, etc.), J-Club, Electro, Vocaloid, Idols.
Il y a aussi des plages musicales consacrées aux Tie-up (les chansons ayant été utilisées comme génériques d’animes, de dramas, de films, de thèmes de jeux vidéos, etc.), aux clips classiques de Nolife (qui seront évoqués par la suite), la Complete Mania qui est une plage consacrée aux clips d’un artiste en particulier. Et il existe aussi des plages avec une sélection aléatoire des clips.
La grille des programmes vous renseignera sur les horaires de chacune de ces plages musicales.

 

Et dans tout ça, le J-Top, c’est quoi ?

Rentrons dans le vif du sujet : le J-Top est une émission diffusée tous les samedis à 19h00 pendant un peu plus d’une heure.
Il s’agit du classement hebdomadaire des clips les plus soutenus par les téléspectateurs ayant voté sur le site de Nolife (rappelons que l’inscription sur le site est gratuite). Sont donc passés en revue les 20 premiers clips du classement. Seule une dizaine d’entre eux seront diffusés.
Il ne faut juste pas oublier que les votes pour le J-Top sont clos tous les jeudis à 9h00 et qu’il est IMPÉRATIF de bien renouveler son vote CHAQUE SEMAINE afin que celui-ci soit pris en compte (il suffit simplement de cliquer sur « Reconduction du J-Top n°xxx » dès que vous vous connectez sur la page d’accueil).

Le J-Top, c’est aussi l’occasion de voir les «nouveaux clips» qui rentrent en rotation, c’est-à-dire les nouveaux clips pour lesquels vous pourrez voter dès le J-Top suivant. Attention : « nouveau clip » ne signifie pas forcément « dernier clip de l’artiste en question ».

J’ai entendu parler de clips « classiques », c’est quoi ?

Afin d’assurer un renouvellement du classement chaque semaine (pour ne pas retrouver les mêmes clips parmi les 20 premiers du classement), la chaîne a lancé le système des clips « classiques ».
Au fil du temps, les règles liées à ce système ont changé. Dorénavant, un clip est dit « classique » s’il cumule 7 semaines de présence dans le Top 20 dont au moins une dans le Top 10. Il ne peut plus être soutenu par la suite (il s’agit là d’un accomplissement qui prouve le soutien des fans et des votants) mais il sera toujours diffusé dans les plages musicales (notamment celle consacrée aux clips « classiques »).

 

J’ai vu que le système de vote est assez complexe, à base de cailloux et tout.

Nous vous invitons tout simplement à cliquer ici, le site et la vidéo vous l’expliqueront bien mieux et vous verrez que ce n’est pas bien compliqué. 😉

 

Et C’est mon Vote, c’est quoi ?

À la fin du J-Top, l’animateur(trice) de l’émission annonce 5 votants dont le vote sera diffusé en intégralité du lundi au vendredi à 21h (rediffusé le lendemain à 8h30) lors de l’émission « C’est mon vote qui passe ce soir sur Nolife« .
Il s’agit d’une sorte de récompense pour les personnes ayant voté au J-Top qui peut servir de tremplin pour mettre en avant certains clips peu populaires dans le classement.

 

Mais concrètement, à part remporter des cailloux, ça sert à quoi de voter pour le J-Top ?

Eh bien, nous y venons. Comme il a été dit précédemment, les résultats de chaque J-Top sont envoyés chaque semaine aux labels et ayant-droits japonais. Le J-Top est donc, pour ces derniers, un baromètre permettant de mesurer la notoriété de leurs artistes et ainsi d’envisager de faire venir ces derniers en France.

Les groupes du Hello! Project, UPLIFT SPICE, moumoon, MAN WITH A MISSION, kao=S, ASÔ Natsuko et cie, voire même ONE OK ROCK et Perfume sont venus grâce à leur notoriété au J-Top. Bien sûr, tous les artistes ayant effectué un concert en France/Europe ne sont pas venus uniquement grâce au J-Top, on ne va pas se mentir là-dessus.
Certains artistes –HYDE de L’Arc~en~Ciel, KOKIA, NISHIKAWA Takanori (T.M. Revolution et abingdon boys school), Aural Vampire, moumoon, May J., LM.C– ont connaissance du J-Top et n’ont pas hésité à afficher leur soutien à l’émission et à la chaîne (par le biais de messages vidéos diffusés à l’antenne ou via les réseaux sociaux comme l’avait fait auparavant D’espairsRay).

Alors maintenant, imaginez ce qui pourrait arriver avec d’autres artistes comme MIZUKI Nana, Acid Black Cherry, KÔDA Kumi, et autres qui pourraient venir en France à l’occasion d’un concert, et pour lesquels Nolife obtiendrait les droits de diffusion pour bien d’autres clips…
Comment voulez-vous que ces artistes qui semblent avoir une fanbase relativement conséquente chez nous puissent avoir du succès au J-Top, si chacun de vous ne fait pas l’effort de voter tout simplement ?

Plus vous serez nombreux à voter pour le J-Top, plus les labels constateront votre engouement et plus ils seront enclin à donner des clips à Nolife (c’est kif-kif). Plus vous aurez envie de voter pour ces clips, plus les labels constateront votre amour pour ces artistes et plus encore…. bref, un cercle vertueux quoi !

Par ailleurs, sachez que certains professionnels du milieu n’hésitent pas à se servir des résultats du J-Top pour faire venir des artistes japonais chez nous (exemple avec Sahé Cibot, fondatrice de Soundlicious, ex-directrice des relations internationales à Japan Expo et dorénavant, consultante qui a participé à Tokyo Crazy Kawaii).

En bref, en tant qu’amateurs de J-Music, le J-Top est actuellement le meilleur moyen de faire bouger les choses, simplement en votant qui plus est. C’est rapide, c’est simple, et ça ne demande absolument aucun effort (mais sans doute de la patience) ! Bah oui, si le duo moumoon est venu à Tokyo Crazy Kawaii, c’est bien grâce aux fans qui se sont mobilisés pour les amener au sommet du classement (et quand même, grâce à avex qui a voulu miser sur ce groupe). Idem pour UPLIFT SPICE, groupe indépendant au Japon, mais qui cartonne au J-Top !
De la même manière, les concerts de MAN WITH A MISSION et de Kyary Pamyu Pamyu (organisés par Soundlicious l’année dernière, quelques mois après leurs premiers showcases à Japan Expo 2012) témoignent aussi de l’intérêt que portent les ayant-droits sur ce classement (tous deux sont des habitués du Top 10/Top 20).

Encore une fois, il faut comprendre que cette relation de confiance Nolife/labels et ayant-droits japonais s’est construite sur la durée. Bien sûr, tout ne se fera pas instantanément, mais au sein de la rédaction nous pensons qu’il est nécessaire que l’ensemble des fans de musique japonaise se mobilise pour soutenir ses artistes préférés.
Il faut introduire le fait que 2013 a été une excellente année pour la promotion de la J-Music en France, notamment par le biais des concerts. Imaginez les résultats qui pourraient être obtenus l’année prochaine ainsi que les années suivantes si tout le monde y mettait du sien. D’autant plus que Nolife se fait connaître de plus en plus au sein des labels japonais et même des médias locaux : les Japonais eux-mêmes ont pu prendre conscience de l’existence d’une telle chaîne chez nous grâce à un reportage de Fuji TV (ce n’est pas rien, tout de même).

Le principal a été dit sur la chaîne de télévision Nolife et sur le J-Top. Nous vous invitons donc à vous faire ou refaire votre propre avis sur la programmation musicale de la chaîne qui s’avère particulièrement éclectique et à participer à cette formidable aventure qu’est le J-Top ! 🙂
Et s’il y a encore des récalcitrants, eh bien, qu’ils se manifestent !

Bon vote à vous !

Et pour voter, c’est en cliquant sur le lien suivant : http://www.nolife-tv.com/jmusic
NDLR : À l’occasion de l’arrivée de Nolife sur Numéricable, nous nous sommes dits chez Rakuen-Music que c’était l’occasion de relancer les reports du J-Top. C’est dans ce but que cet article (certes long) a été rédigé. Nous comptons sur vous pour le faire diffuser au maximum car oui, on aimerait relancer l’intérêt pour le J-Top. Vous saurez pourquoi en lisant cet article. 🙂

Un grand merci à zia88 pour avoir participé à la relecture et à la correction de l’article !

Publié le Catégories How DoÉtiquettes , , ,
Publié le Catégories How DoÉtiquettes , , ,

Commentaires

  1. Mon épouse et moi même soutenons également la chaîne Nolife qui dispose d’un contenu très riche en ce qui concerne la J music mais également jeux videos, SF, mangas, etc.

    Ton article reprend exactement ce que l’on pensait sur l’intérêt de voter pour le Jtop : un travail de fourmis fait par les membres de la chaîne pour nous offrir de la J music variée et des émissions de qualité pour des passionnées comme nous 🙂

    Nous continuerons de soutenir la chaîne et l’investissement de toute l’équipe et un grand merci d’avoir rappelé l’intérêt de contribuer aux votes.

  2. « …label SONY, ce qui a permis d’obtenir la diffusion de nouveaux artistes, tels que YUI, Kalafina, Stereo Pony, NICO Touches the Walls, Porno Graffitti, SID ou encore NAKASHIMA Mika. Bref, une bonne partie des artistes du label. »

    7 artistes, c’est une bonne partie du label SONY?

    La crise du disque fait des ravages…

    1. Il y en a bien d’autres. La phrase était sans doute incomplète pour le coup.
      Tu trouveras ci-dessous des liens provenant du site de Rinkio (qui recense tous les clips que Nolife possède), liens consacrés à plusieurs sous-labels de SONY (il y en a sans doute d’autres qui manquent) :
      http://jtop.rinkio.com/personne9121
      http://jtop.rinkio.com/personne9005
      http://jtop.rinkio.com/personne9151
      http://jtop.rinkio.com/personne9037
      http://jtop.rinkio.com/personne9254
      http://jtop.rinkio.com/personne9144
      http://jtop.rinkio.com/personne9213

      C’est plutôt pas mal, je trouve.

  3. Moi depuis que je sais que mon chanteur préférer passe sur nolife en clips je vote toutes les semaines. J’aimerai d’ailleurs que d’autre gens vote pour lui car d’après ce que je viens de lire sur le j-top les artistes qui peuvent venir en France se serait trop bien pour faire un concert.

Laisser un commentaire